Si le cortège de la Simpélourd est une fois de plus annulé à Soignies, l'esprit de la fête à Mononk irradiera malgré tout la Cité de la pierre bleue le troisième samedi du mois de mai. Le temps d'une descente de train, les Sonégiens pourront apercevoir leur cocu préféré sur le perron de la gare de Soignies, qui sera accueilli à 15h20 pétantes, samedi 16 octobre.

"Normalement, Simpélourd arrivait au train de 19h15 en provenance de Bruxelles, prenait place sur un podium devant la gare et les groupes folkloriques déambulaient dans la ville en cortège, sur un circuit d'environ 2,5 km. Lui, en clôture du cortège, était dans un carrosse et distribuait des carabibis. A la fin du cortège, il apparaissait à l'hôtel de ville en apothéose avec un peu d'artifice", rappelle Michel Lenvain, président du comité communal des fêtes.

Gérer une foule sur un tel cortège en respectant les mesures sanitaires se révèle impossible et celui-ci est une fois de plus passé à la trappe. Mais les organisateurs ont tenu à marquer le coup malgré tout et permettre aux Sonégiens d'apercevoir leur cher Mononk. "D'ordinaire, en privé, Mononk visitait les homes l'après-midi avant les festivités du soir. Cette année, nous organiserons donc à 15h20 une arrivée sur le perron de la gare, où le public pourra voir l'arrivée sur le perron. La fanfare interprètera trois airs traditionnels sonégiens et Mononk se retirera dans les homes. Ce sera une apparition d'une dizaine de minutes."

Le public qui prévoit de se rendre à l'apparition de Mononk est invité à porter un masque. Ensuite, trois groupes locaux qui participent d'ordinaire au cortège et qui seront à l'accueil de Mononk, déambuleront en différents endroits de la ville (quartier des carrières, centre-ville…) afin de disperser la foule. Quant aux carabibis que Mononk distribue habituellement depuis son carrosse, ils sont à retrouver dans les commerces partenaires.