Plus de 7 ans après l’affaire, le juge d’instruction de Mons relance un avis de recherche. Le mercredi 5 mars 2014, à Casteau, le corps sans vie de Carl Hennerbert, 48 ans, avait été retrouvé dans son domicile situé rue de Lens. Après les analyses d’experts, la victime semble être décédée cinq jours auparavant, le vendredi 28 février 2014 entre 07h30 et 10h30 du matin.

La victime a été agressée dans son habitation, où il a reçu une première balle dans la jambe avant de recevoir plusieurs coups de couteau. Il a finalement été achevé d’une balle dans la nuque. Son, ou ses meurtriers l’ont enfermé dans une pièce à l’étage supérieur, où il a été retrouvé quelques jours suivants.

Selon les informations de la police, l’homme était méfiant et n’ouvrait pas la porte d’entrée à n’importe qui. Pourtant ce jour-là, il a ouvert sa porte à une ou plusieurs personnes. Les forces de l’ordre n’excluent pas la thèse de la vengeance.

Pour rappel, Carl Hennebert était contrôleur fiscal au ministère des Finances de la Louvière. "Sa vie privée était occupée par de nombreuses activités", informe la police. "Il était impliqué dans la vie politique en tant que conseiller communal à Casteau. Il était aussi président du Club de judo de Soignies et très investi dans l’association de fait ‘Horrues festif’ qui a pour but de préserver et promouvoir les patrimoines du village." La victime était célibataire et a eu plusieurs partenaires.

Sept ans plus tard, les enquêteurs recherchent toutes personnes qui auraient des renseignements sur cet homicide survenu le 28 février 2014. "A-t-il été tué par un homme ? Par une femme ? Par plusieurs personnes ? Quel est le mobile du meurtre ?", se questionnent les enquêteurs. Si vous avez des informations quelconques, vous devez prendre contact au numéro gratuit 0800/30 300. La discrétion est assurée.