La cour d'assises a auditionné, mardi, les témoins de moralité des accusés, qui n'ont pas réellement plaidé en leur faveur, sauf peut-être pour Gérard Dujardin. Les trois hommes ont été présentés comme des alcooliques notoires. Jymmi Durieux, Michaël Liégeois et Gérard Dujardin sont accusés du meurtre de Jacques Hermail, commis le 1er février 2020 à La Louvière. Jacques Hermail a été brûlé vif dans son appartement, rue des Carrelages, après avoir été aspergé d'un pétrole lampant.

La mère de Michaël Liégeois et le père de Jymmi Durieux gardent de bons souvenirs de l'enfance de leur progéniture respective. Après, les deux hommes ont sombré dans l'alcool. "Après sa séparation, il a dormi chez l'un et l'autre. Il a passé trois semaines chez moi, mais il buvait, rentrait la nuit ivre, et il réveillait ses frères et sœurs", a raconté la mère de Michaël.

Michaël a eu trois enfants avec une femme. Ils ont rompu à cause de l'alcool. "Il était influençable. Cela amenait à de grosses disputes. Il pouvait se montrer violent, mais cela n'allait jamais jusqu'à l'extrême", a déclaré l'ex-compagne de l'accusé. Michaël ne se souciait pas de ses enfants et il ne payait pas de pension alimentaire.

Le père de Jymmi Durieux, qui a été incarcéré en Angleterre, relativise des faits de violence au sein de sa famille, s'étonnant d'entendre l'avocat général relire sa déclaration à la police. On y évoque des tirs, des coups? "Il a été un peu livré à lui-même", a déclaré un frère de Jymmi, qui estime que son frère a besoin d'être encadré. Sa sœur raconte que Jymmi ne pose jamais de problème quand il est sobre.

Selon un autre frère de Jymmi, c'est le patriarche qui est fautif. "Il n'a pas joué son rôle de père, il était violent avec lui. Heureusement qu'un de nos frères nous a tendu la main quand maman est décédée." Un autre des frères, ingénieur, estime que Jymmi doit rester en prison car, dit-il, son frère représente un danger pour la société.

Par ailleurs, un policier fédéral a été témoin, lors d'un transfert du 7 février 2020, lors d'une chambre du conseil de Tournai, d'un incident. "Jymmi a menacé de mort Michaël Liégeois, à l'issue de cette chambre du conseil. Il était nerveux et cela a dérapé."

Les proches de Gérard Dujardin ont été les derniers à témoigner. Ils ont décrit un homme normal qui, malheureusement, a sombré dans l'alcool. "C'est un homme qui n'aimait pas être seul, qui se plaignait régulièrement de solitude", a déclaré une assistante sociale qui l'a suivi. Le sexagénaire se marginalisait de plus en plus et il suivait d'autres hommes qui buvaient.