"Pompiers non testés, population en danger", voilà l’avertissement qu’avaient affiché les pompiers de la zone de secours Hainaut-Centre au sein des différents postes de la région. Le message semble avoir été entendu puisque la zone vient de confirmer qu’elle avait officiellement pris la décision d’organiser un dépistage généralisé au covid-19 de tous ses agents.

"Dans le cadre de la prévention au travail, une campagne de dépistage interne sera proposée à tous les agents de la Zone de secours", explique cette dernière. Plusieurs dates sont d’ores et déjà programmées dans les postes de secours de Mons et de La Louvière. "La priorité sera donnée aux ambulanciers puis aux autres agents opérationnels et administratifs. Ce dépistage sera évidemment réalisé sur base volontaire."

Celui-ci sera réalisé en collaboration avec la médecine du travail de la zone de secours Hainaut Centre et consiste en un test sérologique rapide, qui se réalise via une goutte de sang prélevé en bout de doigt. "Il permet une détection qualitative d’anticorps en 10 ou 15 minutes. Si un agent est testé positif, la médecine du travail fera faire un test PCR, c’est-à-dire un frottis naso-pharyngé ou oro-naso-pharyngé complémentaire aux agents."

Dans nos colonnes en août dernier, les pompiers avaient expliqué craindre une contamination pour leurs familles, leurs proches et les patients pris quotidiennement en charge. Un pompier du poste de La Louvière avait notamment été testé positif, ce qui avait eu pour effet de renforcer les craintes dans le chef de certains hommes du feu.

Notons que l’organisation de cette campagne de dépistage est financièrement à charge de la zone de secours.