Le 15 février dernier, les conditions météorologiques avaient eu raison de l’arche du plateau Warocqué de l’Athénée provincial Moranwelz-Mariemont-Chapelle. Cette dernière s’était littéralement effondrée, heureusement sans faire le moindre blessé, la chute ayant eu lieu durant une période de congé. Moins d’un mois plus tard, diverses interventions ont été menées afin de procéder à la sécurisation du portique.

Dès ce lundi 8 mars, un nouveau dispositif de circulation entrera cependant en vigueur. "Deux bandes de stationnement seront créées sur la rue de Montaigu et une bande le sera le long du Prieuré de Montaigu", précise la direction de l’établissement scolaire. "Un couloir sécurisé pour les piétons sera mis en place en prieuré et le plateau, et le passage pour piétons sera également repeint." L’accès à proprement dit au plateau sera quant à lui toujours limité.

"Il sera réservé, dans un premier temps, aux membres du personnel provincial sur présentation d’un laisser-passer à l’agent de police présent sur place, et aux élèves piétons de l’école d’application. Les élèves du lycée se rendront en cours via l’entrée monumentale, à la rue de l’Enseignement. Quant aux élèves de l’athénée, ils se rendront dans leur bâtiment via l’entrée latérale." La direction précise encore que tout est fait pour permettre à nouveau rapidement l’accès total et permanent au plateau.

Le monument ne fera quant à lui probablement pas sa réapparition de si tôt. "Nous espérons tous revoir notre arche au plus vite afin que les symboles qu'elle porte "Instruction, Education et Emancipation" éclairent de nouveau nos institutions mais il faudra du temps et des analyses poussées pour reconstruire un tel monument", expliquait le directeur en février dernier.