Le feu est au vert à Morlanwelz. Ce n’est qu’une question de temps pour que les feux intelligents de la chaussée Brunehaut soient enfin installés. Après une concertation avec la Région wallonne, la commune a lancé le projet. "C’est un grand carrefour, avec beaucoup de passage. Environ 14.000 voitures y circulent par jour", constate François Devillers, échevin de la mobilité. "Il dessert de grands axes et le but est clairement d’améliorer la sécurité aux alentours".

Le fonctionnement de ce type de feu est simple. Le feu tricolore est maintenu par défaut sur la couleur rouge. Lorsqu’un véhicule s’approche, l’engin capte les trente derniers mètres et reste au rouge si l’automobiliste dépasse la vitesse autorisée. "C’est un moyen de réguler la vitesse, surtout en dehors des heures de pointe", explique François Devillers. "Les conducteurs ont tendance à avoir le pied lourd aux heures où les routes sont plus calmes. Avec ce genre de feu, on espère calmer les ardeurs de certains".

Le dossier était à l’ordre du jour du conseil communal de lundi pour correction de certains points. Mais il avait bel et bien été déjà présenté à la cellule mobilité, qui a approuvé. Ces feux intelligents font, en réalité, partie d’un plan global de la commune. Des zones ont également été aménagées pour les usagers faibles comme les cyclistes et les piétons.

Étonnant, le carrefour ne possédait pas encore de feu bicolore pour les passages piétons. "Il est enfin prévu de poser ces feux", commente l’échevin. "Ne pas en avoir était tellement surréaliste. Toutes les villes en possèdent et c’est la moindre des choses pour la sécurité des piétons".

Un radar densité, qui réagit en fonction de la circulation, est également dans les projets. La Ville voit sur le long terme puisque plusieurs autres installations devraient voir le jour lors des dix prochaines années. À Morlanwelz, c’est la sécurité avant tout !