La mobilité continue sa mue dans l'entité de Morlanwelz. Après les importants changements de novembre dernier avec notamment la mise en sens unique de la rue Notre-Dame, la commune s'apprête à matérialiser définitivement les chicanes de la rue Notre-Dame. Mais cela ne se fera pas sans certaines modifications.

Dans cette rue, il est tout d'abord prévu de placer neuf zones d'évitement striées de 2 x 2 mètres entre les habitations aux n°131 et 21. Pour s'adapter à cela, il sera désormais interdit de stationner, du côté pair, de l'opposé du 47 à l'opposé du 41 tandis que l'interdiction de stationner existant sera abrogée, du côté impair, entre les 45 et 43.

Toujours dans ce quartier, il sera interdit aux rues Montoyer et Saint-Sang de circuler à tout conducteur de véhicule dont la masse en charge excède 3,5 tonnes. On ne pourra par contre plus stationner dans la rue Montoyer du côté impair. Un peu plus loin, une zone de stationnement sera créée à la rue Delbèque entre les n°7 et 13. Près de la Grand-Place, des zones d'évitement striées de 4 x 2 mètres seront installées à la rue des Nations Unies, de part et d'autre de la rue du Pont d'Arcole.

En plus de cela, le service mobilité modifiera les emplacements de stationnement PMR à plusieurs endroits. De nouvelles places seront créées à la rue de l'Ermitage (face au n°9), à la Petite rue du Waireau (face au n° 98), sur la place Albert Ier, à la rue du Rondeau (face au n°6), à la rue Delbèque (face au n°7) et à la rue E. Dufossez (face au n°26). Elles seront en revanche supprimées à la rue E. Solvay (face au n°65), à la rue E. Peny (face au n°29) ainsi qu'à Carnières à la rue Royale (face au n°30).

Toujours à Carnières, signalons que la rue de la Vieille Eglise ne sera plus en sens unique tandis qu'il sera interdit de stationner du côté impair à la rue Saint-Eloi (entre la Rue le Balestin et l'Avenue du Centenaire).

Ces différents projets de réglementation de la circulation et du stationnement ont été proposés par l'échevin de la mobilité François Devillers, la conseillère en mobilité de la commune, l'expert mobilité de la police de Mariemont ainsi qu'un représentant du SPW Mobilité Infrastructures. Ils seront soumis au vote du conseil communal ce lundi 31 août puis mis en place sur le terrain dans les prochaines semaines.