Jeune artiste passionné de peinture et de dessin, Julien Geraci, expose en ce moment chez Garalar. Cette ancienne petite gare morlanwelzienne reprise par Jean Cottin afin d’en faire une galerie d’art. L’artiste dévoile ainsi au public l’aboutissement d’années de travail et d’apprentissages.

"Je suis autodidacte. J’ai toujours dessiné, depuis tout jeune. J’ai commencé vers 6 ans et j’ai jamais arrêté. Au départ, je faisais dans le manga puis je suis allé vers le réaliste. J’ai essayé toutes les techniques (crayon, fusain, …). Je suis des artistes différents aussi; depuis 2 ans je prends des cours également".

Si le peintre a exploré des techniques et des univers différents : des portraits du Joker, de 2Pac, des Daft Punk en passant par Vincent Cassel, Coluche ou encore Marylin Monroe, il voue dernièrement un intérêt grandissant pour les portraits africains.

"Je fais beaucoup de portraits africains en ce moment. C’est venu naturellement. Pourtant, je ne suis jamais allé en Afrique ! J’aime l’aspect de la peau, les visages, les contrastes entre la peau foncée et les fonds clairs. J’aime les vêtements, … Pour m’inspirer, je regarde des photographies ou parfois, quand je regarde un film, je mets en pause et je m’inspire des poses".

A terme, Julien, ancien coiffeur, rêverait de pouvoir vivre de son art et de s’y donner à temps plein. Après avoir exposé à Liège, à Dinant, à Mons ou encore à La Louvière, l’artiste est venu déposer ses valises à Morlanwelz tous les vendredis de 19h à 23h jusqu’au 7 janvier.