La rue d'Haine, dans sa section située entre la rue de Namur et la chaussée Brunehault, a une particularité: celle d'être à cheval entre Binche et Morlanwelz. Dès lors quand il faut la rénover, qui doit mettre la main au portefeuille? La réponse a tellement tardé à tomber que la rue d'Haine pourrait aujourd'hui figurer dans un classement des pires rues de Belgique, grâce à son mélange de pavés et macadam saupoudrés d'ornières éparses. La rue présente un profil bombé, il n'y a pas de trottoirs définis, pas de réseau d'égout sur la majeure partie de la rue, pas d'avaloirs...

De quoi susciter l'irritation des riverains, qui ont à juste titre l'impression d'être oubliés. Mais en juin dernier, les communes de Morlanwelz et de Binche ont fini par accorder leurs violons et par dégager des moyens pour rénover ce kilomètre de voirie, au plus grand bonheur des riverains. Une nouvelle étape a été franchie lundi soir, avec l'adoption par le conseil communal de Morlanwelz de la convention liant les deux communes pour lancer le marché public devant déboucher à la restauration en surface de la rue.

Car celle-ci ne sera pas refaite de A à Z. Remplacer l'égouttage, construire des double trottoirs et procéder à la réfection complète du revêtement en enlevant les pavés "représente un budget de plusieurs millions d’euros. Les Villes de Binche et de Morlanwelz ne disposent pas de ces montants à l’heure actuelle, d’autant qu’elles devront solliciter des subsides auprès de la Région wallonne (plan d’investissement) et de la SPGE pour la partie égouttage", indiquait la ville de Binche dans un communiqué en juin dernier.

Pour ne pas renvoyer le dossier aux calendes grecques, les pavés en place seront maintenus, la voirie sera reprofilée, un revêtement hydrocarboné bicouche sera mis en œuvre, de nouvelles bordures seront posées et un trottoir sur toute la longueur de la voirie sera réalisé. Enfin, des chicanes de rétrécissement seront aménagées.

Quant au coût des travaux, estimé à 324 988 € TVAC, il sera supporté à hauteur de 60% par la Ville de Binche et 40% par la commune de Morlanwelz. Pour ce qui est du calendrier par contre, aucune date de début de chantier n'a encore été annoncée.