Après de multiples reports en raison de la crise sanitaire, le Centre de Broderie du Hainaut va se voir remettre officiellement sa toile brodée dans le cadre du projet "Floire et Blanchefleur" de l’association Hallekin. La cérémonie se tiendra ce vendredi 20 mai. A cette occasion, quatre autres toiles du projet seront exposées ainsi que les travaux d’aiguilles des élèves et les propositions de cours par les différentes monitrices pour la saison prochaine.

"Ce projet représente un très bel exemple de collaboration entre le nord et le sud de notre pays. Il est connu sous le nom de Tapijt van Assenede", indique le Centre de Broderie du Hainaut. "Il a été lancé par l’association Hallekin (cercle d’histoire régionale de la commune d’Assenede, Flandre orientale) pour célébrer l’anniversaire de la traduction du poème d’amour "Floire et Blanchefleur" de l’ancien français au flamand vernaculaire du XIIIe siècle. Ce poème a été écrit un siècle plus tôt et est attribué à un clerc français, probablement du nom de Robert D’Orbiny. Il fut un "bestseller" de l’époque puisqu’il a été traduit en pas moins de 12 langues, notamment en flamand, espagnol, grec, allemand et anglais."

Hallekin a invité le Centre de Broderie du Hainaut à participer à ce projet. Les brodeuses du CBH ont brodé une des 85 toiles que comprendra ce projet en 782 heures. Une fois terminées, ces 85 toiles mises bout à bout mesureront près de 100 mètres de long sur 90 cm de haut, sur le mode de la tapisserie de Bayeux.

Outre la participation de l’école de Morlanwelz, ce projet est également international et concerne les Pays-Bas, l’Allemagne, la France, bientôt l’Angleterre et la Belgique. Sa Majesté, la reine Paola, a été conviée à Assenede en 2019 pour rencontrer les brodeuses et a posé quelques points de broderie sur une des toiles. La Toile Brodée par le CBH est terminée depuis 2020 mais, Covid oblige, sa remise officielle a dû être postposée à deux reprises. Elle devrait finalement bel et bien avoir lieu ce 20 mai.