Centre

Une importante panne de courant a frappé Morlanwelz ce jeudi.

Les Morlanwelziens l'auront constaté : les coupures de courant se multiplient depuis quelques jours. L'apothéose de ces problèmes a été ce jeudi matin. Pendant plus de deux heures, de nombreuses rues de la Cité de l'Enseignement ont été privées d'électricité. Les riverains étaient forcément embêtés mais les commerçants aussi. La plupart des grandes surfaces (Colruyt, Lidl, Intermarché, Aldi) ont été épargnées mais le Delhaize a eu beaucoup moins de chance.

L'enseigne située à la chaussée de Brunehault a été privée d'électricité de 7h45 à 10h. Il existe bien un générateur de secours pour les éclairages, l'alarme et les services informatiques mais pas pour les réfrigérateurs et congélateurs. Ce qui est évidemment problématique. La totalité des produits surgelés, des viandes, de la charcuterie, des poissons ou encore des produits laitiers frais ont du tout simplement être jetés à la poubelle.

Comme le veut la procédure, cette issue était malheureusement inévitable. "En cas de coupure d'électricité, nous avons deux scénarios : soit mettre les produits en chambre froide en urgence, soit les jeter lorsqu'un certain niveau de température est atteint. En l'occurrence, c'est ce second cas que nous avons dû appliquer parce que la coupure s'est déclarée de 7h45 à 10h", regrette la porte-parole de Delhaize.

Le magasin a aussi dû rester portes closes durant toute la matinée. "Nous n'avons pu rouvrir qu'en début d'après-midi. Il a fallu vider tous les frigos et les congélateurs pour éviter que quelqu'un achète un de ces produits. Ce vendredi, les collaborateurs ont donc dû commander et remplir à nouveau tous les rayons frais."

Cet incident est évidemment fortement dommageable financièrement pour le magasin. On aurait pu croire que cela pouvait par contre bénéficier aux plus démunis. Mais ce n'est pas si simple. "Habituellement, nous travaillons avec une association qui récupère les produits invendus", explique la porte-parole. "Mais dans ce contexte-là, nous ne pouvons malheureusement pas nous permettre de distribuer les produits. C'est interdit au niveau législatif ainsi qu'au niveau de la sécurité alimentaire."