Au numéro 11 de la rue Argentin, à Morlanwelz, se cache un petit trésor pour les amoureux du modélisme. Miniatures automobiles, maquettes de trains, machines à vapeur, le magasin L’Étoile du Nord 5 regorge de pépites. Longtemps tenue par un passionné, la boutique avait fermé ses portes en octobre dernier, à la suite du décès du propriétaire, Pierre Hautefin. Un départ laissant un grand vide dans le cœur de ses quatre enfants. "À la mort de notre papa, ça été un véritable chaos", explique Anne Hautefin. "C’était déjà très compliqué de gérer son absence, mais on s’est également demandé ce qu’on allait faire de son magasin. À part notre frère Pierre-Marie qui s’était un peu intéressé au domaine, nous ne sommes pas du tout passionnés par le modélisme."

Et c’est à la réception de la première facture que les enfants ont réellement réalisé la situation. Ces derniers ont rapidement dû faire face aux premiers frais du magasin. Une totale découverte pour les enfants du défunt. "Reprendre une activité commerciale indépendante qui n’est pas à vous, c’est très compliqué", souligne Marc Hautefin. "Il y avait des fournisseurs et des commandes à payer dont on était pas les investigateurs. J’ai essayé de me renseigner sur la comptabilité et les finances pour qu’on puisse avancer."

Depuis le mois de février, L’Étoile du Nord 5 a rouvert partiellement ses portes. Les enfants se relaient au magasin de leur père les vendredis et samedis pour pouvoir écouler l’important stock. "On a tout repris en main du mieux que l’on pouvait, chacun avec nos connaissances pour pouvoir rouvrir le magasin, le temps de la liquidation", précise Anne. "Mais nous avons chacun notre vie professionnelle et privée au premier plan. Nous sommes en temps plein et mon frère, Marc, travaille en tant qu’indépendant. C’est assez intense pour nous depuis quelques mois maintenant."

© D.R.

C’est pourquoi la famille a décidé de liquider son stock. Mais sur un mois, le bilan est mitigé. Avec 12 ventes en moyenne par week-end, et parfois aucune, le nombre d’objets est encore important. Les enfants ont donc opté pour une réduction de 30% sur les prix.

Un site internet a également été créé pour donner un peu plus de visibilité à la boutique. "C’est un travail qui prend beaucoup de temps", ajoute Marc. "Il faut faire l’état des lieux et ajouter, un à un, chaque objet. J’espère que ça en vaudra le coup." Pressés par le temps, Marc, Anne, Pierre-Marie et Benoît lancent un appel aux intéressés. Amateurs ou professionnels, la boutique recèle d’objets de collection, comme des machines à vapeur fonctionnant à l’alcool à bruler ou avec une simple bougie. Parmi les plus précieux, un authentique train de jardin et des kits de départ pour permettre à l'amateur de démarrer son premier réseau.

© D.R.

C’est dire la passion qui animait le père de famille. Et si le nom de Pierre Hautefin vous est familier, c’est parce qu’il était un pharmacien bien connu de la région. Il a notamment était rappelé en renfort lorsque la crise a démarré. À 73 ans, Pierre n'a pas hésité une seule seconde à venir en aide à ses collègues. Amoureux du modélisme, le pharmacien avait également monté une association à Houdeng "pour permettre aux amateurs de rouler sur un circuit et d'accueillir des visiteurs."

Alors si vous souhaitez venir en aide à la famille, et si le modélisme vous intéresse, vous trouverez des objets à tous les prix. Vous pouvez les consulter sur le site internet ou sur place, de 10h à 16h le vendredi et le samedi. Il est également possible de contacter la famille via la page Facebook L'Etoile du Nord 5 – Liquidation, ou par mail edncinq@gmail.com.