Centre L'entreprise sidérurgique russe va injecter 150 millions pour moderniser son train à chaud.

Bonne nouvelle pour les ouvriers de NLMK de La Louvière : la direction de l'entreprise russe sort son chéquier. Elle a décidé d'investir 150 millions d'euros afin de moderniser son train à chaud. L'objectif étant de produire des aciers plus fins, plus résistants et plus respectueux de l'environnement.

Cet investissement fait partie de la stratégie 2022 du groupe russe qui entend élargir sa position sur le marché européen des aciers à haute résistance. Les ventes de NLMK La Louvière devraient ainsi augmenter d'1,7 à 2,2 milliards d'euros d'ici 2022. "La transformation du train à chaud contribue à la réalisation de l'un des objectifs clés de la stratégie 2022 du groupe NLMK : augmenter les ventes d'aciers de niches", se réjouit Ben de Vos, CEO de NLMK International.

© NLMK

Les 150 millions investis serviront concrètement à installer un système d'automation à la pointe de la technologie dans le train à chaud. De même, le train finisseur disposera de trois nouvelles cages de laminage et trois autres cages modernisées avec de nouveaux moteurs. Enfin, une nouvelle table de refroidissement et une nouvelle bobineuse seront installées tandis que le système de traitement des eaux sera rénové. "Ce projet novateur représente le plus gros investissement pour le site de La Louvière de ces dernières années."

Et il sera même le plus gros investissement réalisé en Wallonie sur l'ensemble de l'année 2019. "Cela va permettre un nouveau développement industriel pour la région du Centre", commente Willy Borsus (MR), ministre wallon de l'économie. "C'est un bel exemple de collaboration durable entre la région wallonne et une société internationale."

Le contrat pour la construction et la modernisation des infrastructures a été attribué à Primetal Technologies, une société d’ingénierie et de construction d’usines basée en Grande-Bretagne. L'entreprise londonienne a finalisé l'ingénierie de base et vient de lancer la production de l'équipement qui arrivera dans les prochains mois à La Louvière.

© NLMK