Fermé depuis juin 2020 pour travaux, le recyparc de Soignies du chemin Saint-Landry rouvre ses portes ce mardi 5 octobre. Et ses usagers peineront à le reconnaître: durant les 16 mois de fermeture, le site, qui fut un des premiers parc à conteneurs de Wallonie, a été entièrement réaménagé et étendu pour créer un lieu de tri ultramoderne répondant aux attentes des Sonégiens. En doublant sa surface, Hygea a aussi quasi doublé le nombre de points de collecte, passant de 24 à 40.

Se faisant, quatre nouveaux types de déchets supplémentaires peuvent également être collectés: les plastiques durs (bacs en plastiques, mobilier de jardin, etc.), l’asbeste-ciment, les pneus usagers et les objets réutilisables.

Les usagers pourront aussi apporter des objets dont ils n'ont plus usage, mais qui peuvent encore être récupérés, grâce à un conteneur spécifiquement réservé à la collecte de biens réutilisables. Ces derniers seront ensuite récupérés et reconditionnés par L'Envol, une association locale, afin d’être mis en vente dans des magasins de seconde main.

Autre évolution: l'augmentation de la capacité d'accueil permettra également l’accès aux PME et TPE, ce qui n’était pas le cas avant. Un accès qui se fait toutefois sous conditions, puisque les PME et TPE qui souhaitent accéder aux recyparcs doivent au préalable remettre un dossier soumis à l’acceptation de l’intercommunale et faire l’acquisition d’une carte d’accès payante.

Pour les usagers, en termes de mobilité, ce sera le jour et la nuit. Afin d’éviter les files à l’extérieur, une voirie d’attente a été aménagée à l’intérieur du recyparc. Elle permet également de refuser l’accès à certains citoyens (déchets non-conformes, pas de carte d'accès, etc.) sans les faire cheminer dans le recyparc avec le risque de déversement illégal que cela comporte. Le revêtement a également été revu pour faciliter les manœuvres et les nouvelles voiries sont plus larges pour permettre le passage de deux véhicules en toute sécurité. Des voiries spécifiques ont été aménagées pour la circulation des camions.

Enfin, les travailleurs auront de bien meilleures conditions de travail, avec un local destiné au personnel agrandi et mieux équipé. Le nouveau recyparc répond aussi aux règlementations permettant l'accueil du personnel féminin au sein des équipes.

Le montant total des travaux s’élève à environ 1 600 000 euros HTVA dont environ 800 000 euros sont subsidiés par la Région Wallonne. Un recyparc provisoire avait été ouvert durant la durée des travaux. Un investissement qui ne s'est pas révélé superflu puisque celui-ci a accueilli 27 500 usagers sur un peu plus d'un an et permis de collecter près de 2 700 tonnes de déchets. Ce recyparc a fermé le 2 octobre dernier.

Pour Hygea, le plan de rénovation des recyparcs se poursuit: celui de Manage sera en travaux dès l'an prochain.