Centre

Le candidat se dit confiant et serein à l'approche du scrutin

L’ensemble des partis se mettent en ordre de marche alors que l’échéance électorale approche à grand pas. Ce lundi, le conseil du MR a entériné une série de décisions en vue des prochains scrutins. C’est ainsi qu’Olivier Destrebecq, actuellement conseiller communal à La Louvière, a été désigné tête de liste régionale MR pour l’arrondissement du Centre (La Louvière-Soignies).

« Je ferai bien évidemment mon maximum afin d’emmener mes colistiers vers un maximum de réussite et d’aller chercher la victoire pour le MR dans notre arrondissement au Parlement wallon! La circonscription du Centre enverra 5 députés au Parlement wallon, au lendemain des élections régionales de 2019 », précise-t-il.

Les enjeux sont importants mais le Louviérois se dit prêt. « Je le sais, la lutte sera complexe. J’aurai en effet face à moi des adversaires de taille. Mais le défi n’est que plus beau à relever. Fort de l’expérience de parlementaire régional depuis 5 ans, du travail accompli tout au long de ces années, de la défense avec ferveur des intérêts de notre région, j’aborde cette campagne électorale et ce scrutin avec sérénité et confiance. »

Rappelons que ces élections seront particulières. C’est en effet la première fois qu’elles seront organisées sous la forme de ce nouvel arrondissement du Centre. « Il va sans dire que la configuration de ce scrutin sera donc différente des élections passées mais en même temps, elles se feront enfin, après plus de 30 ans de combat, dans la circonscription la plus logique, regroupant ainsi des communes et des habitants faisant partie d’un même bassin de vie et ayant un profil socio-économique relativement semblable ! L’enjeu est bien là ! Notre territoire « coincé » entre les bassins charbonniers du Borinage et de Charleroi, se référant à une région au « centre » de ces deux pôles, mérite bien plus, bien mieux !

Et le candidat de conclure : « C’est bien là mon ambition ! Défendre toujours plus notre Région, faire réellement exister notre Région, la faire émerger et ne plus être « bloqué » entre deux autres grandes villes wallonnes. Donner à notre Région ce qu’elle mérité, c’est-à-dire pas moins que ses voisines ! »