Le Centre sera solidaire cette année. Une nouvelle fois, l’ensemble des communes hennuyères participeront à l’opération "Été solidaire, je suis partenaire" qui promeut la solidarité auprès des jeunes. Elle permet donc aux communes d’engager de jeunes étudiants pour réaliser des travaux d’utilité publique et de rendre service à la population.

L’édition de cette année met l’accent sur la lutte active contre l’isolement des jeunes durant la crise sanitaire. Au travers du soutien d’activités valorisantes, les étudiants deviennent acteurs de la société. "Les objectifs sont multiples", peut-on lire sur le portail de la Cohésion sociale. "Inciter les jeunes à améliorer, embellir et valoriser leur quartier et leur environnement, sur le territoire de la commune ; promouvoir ou renforcer leur solidarité vis-à-vis des personnes défavorisées ou en difficulté et favoriser les liens intergénérationnels, particulièrement avec les personnes âgées ; permettre aux jeunes d'effectuer ou de découvrir un travail valorisant."

Depuis 1994, l’opération "Été solidaire, je suis partenaire" remporte chaque année un franc succès. C’est pourquoi le budget dédié au projet 2021 a été augmenté de 500 000 euros, soit plus de 1,6 million.

Les jeunes sont évidemment engagés contre rétribution. La subvention du SPW est de 7 euros par heure de travail prestée avec un maximum de 7 heures par jour sur un minimum de 10 jours. Le nombre maximum de jeunes employés éligibles à cette subvention varie entre 6 et 32, selon le nombre d'habitants de la commune et le nombre de bénéficiaires du revenu d'intégration sociale (RMI) par habitant de 15 à 64 ans.

À Manage, Chapellez-lez-Herlaimont ou encore Seneffe, les jeunes peuvent désormais se diriger vers les autorités communales s’ils sont intéressés.