Chaque jour qui passe est un pas supplémentaire vers un recul de la pandémie en Belgique. Du moins, c'est ce que l'on espère. Mais pour l'heure, les centres de dépistage continuent de fonctionner à plein régime. "Toutes les plages horaires ouvertes sont encore généralement remplies", confie Julien Urbain de Tarifica Soins, qui gère les centres de Binche et La Louvière.

Ce qui représente près de 500 tests réalisés chaque jour dans ces deux centres. Avec un taux de positivité qui a complètement explosé... "Désormais, près de 90% de tests effectués dans nos deux centres sont positifs au coronavirus. Il reste quelques personnes qui présentent des symptômes et s'avèrent finalement négatives mais la grande majorité des gens sont positifs."

Le phénomène ne signifie pas que le virus circule encore davantage que par le passé mais il s'agit surtout de l'effet de la restriction de l'accès au testing. Depuis trois semaines, seules les personnes présentant des symptômes sont invitées à se faire dépister. "Forcément, il y a moins de rendez-vous et de tests effectués. Suite à ces directives, nous avons d'ailleurs pris la décision de regrouper les tests uniquement durant l'après-midi (13 à 17 heures). Mais les gens qui viennent se faire tester sont souvent déjà presque certains d'être positifs."

Selon le gestionnaire des centres drive-in de La Louvière et Binche, les effets du confinement ne se feront pas ressentir dans l'immédiat. "L'effet d'incubation de la maladie entraîne l'apparition des symptômes avec un décalage.", analyse Julien Urbain. "Et puisque le confinement n'est en place que depuis quelques jours, il faudra probablement attendre la semaine prochaine pour constater une vraie diminution."

En attendant, le dépistage évolue et s'améliore. Le délai d'attente des résultats, actuellement évalué entre 48 et 72 heures, pourrait diminuer. "Pour éviter les transferts de tubes et les potentiels problèmes, nous allons envoyer les tests vers d'autres laboratoires dont celui de Jolimont. Le système de traçage des prélèvements va également changer. Il y aura une simplification administrative. Au final, cela devrait permettre de diminuer les délais d'attente des résultats même si on ne peut pas faire de miracle."