Une décision prise dans un climat pour le moins tendu au sein de la télévision locale.

L’avenir de la télévision locale Antenne Centre serait-il menacé ? Pas pour l’instant. Mais le climat social y est particulièrement tendu. En toute fin de soirée ce jeudi, le directeur général Patrick Haumont a présenté sa démission. Cette dernière a été actée par le conseil d’administration, qui devra dès lors prendre des mesures pour assurer la pérennité de la chaîne. Le principal intéressé n'a pas souhaité faire de commentaire. 

"Le climat est en effet très lourd, très tendu", explique Jean Godin, président du conseil d’administration depuis juin dernier. "Dès ma prise de fonction, j’ai pu constater que les choses n’étaient pas simples, d’autant plus que la situation financière de la structure est délicate. Elle n’est pas catastrophique, mais elle est délicate et des mesures s’avéraient nécessaires."

Ces mesures auraient pesé encore un peu plus sur des tensions déjà vives. "Le directeur général a fait une série de propositions, contestées par une grande partie du personnel. Il s’est senti de plus en plus isolé." Sa démission jeudi soir n’a donc pas réellement surpris le conseil d’administration. "Sa décision lui appartient, nous en avons pris acte. Le sujet est encore chaud, il est trop tôt pour se prononcer sur la suite des événements."

Les discussions se poursuivront notamment lundi. "Nous allons voir comment organiser la gestion quotidienne de la structure. Un appel au remplacement devra être lancé mais pour l’instant, il est trop tôt pour se prononcer ou pour citer un nom. Je ne pense pas que celui-ci sera interne, même si je ne peux l’assurer à ce stade."

Dans l’attente, une série de mesures a été décidée afin de réduire le déficit, évalué à quelque 200 000 euros. Il s’agit notamment d’agir sur les coûts énergétiques, de plancher sur le format des émissions ou leur nombre et de rationaliser les compétences. Certaines mesures sont d’ores et déjà entrées en vigueur. Ainsi, plusieurs départs de pigistes ont déjà été enregistrés. "Il faudra encore faire le point en interne. La condition sur laquelle le CA se montre intransigeant, c’est sur le fait que l’on ne touche pas aux salariés."

Pour le reste, rien ne semble décidé, ce qui laisser planer l’incertitude sur les équipes d’Antenne Centre.