Habituellement, Pierre Mathues brûle les planches. Son spectacle La Belgique expliquée aux Français avait d'ailleurs conquis Avignon. Mais la crise covid a fait tomber le rideau sur les théâtres. Pas de quoi cependant faire raccrocher le prof d'histoire devenu comédien. À partir de ce samedi sur Antenne Centre, il propose la minute Prix Nobelge, une capsule télévisée humoristique sur les beaux mots de la langue française.

"Chaque fois, une expression ou un mot sera mis à l’honneur. Les explications seront toujours vraies. Le ton sera drôle et insolent. Et tout sera exact et pédagogique, à tel point que je pourrais même réaliser un dossier pour les professeurs de français qui m’en feraient la demande", explique Pierre Mathues.

Chaque semaine, il passe en revue les mots du théâtre, les mots du foot, les mots de la météo, le kayak, la gaufre, le dagobert, le chokotoff, les antonomases, la lettre K, les Belges célèbres, les mots désuets, les mots moches, les mots à jeter, les tics de langage, les mots du théâtre, les euphémismes, les mots des cultureux, la langue de bois des politiques, le mot masque…

"Je remercie Antenne Centre pour cette belle coproduction. Jouer dans les théâtres nous est interdit en ce moment. Alors, comme je me suis autoproclamé Prix Nobelge du dictionnaire dans mon dernier spectacle, j’ai eu l’envie de tourner une série de capsules où je passe en revue les mots que j’aime. Vêtu de mon joli costume dessiné et réalisé par Fabienne Bernard des ateliers Décrocher la lune, je me suis rendu un peu partout où c’était autorisé et j’ai joué mes textes dans des musées, des espaces publics, des parcs, des châteaux et dans notre belle région du Centre que j’aime : à Binche, à La Louvière, à Estinnes, Seneffe, Carnières, Morlanwelz et Chapelle. On a tourné dans une boulangerie, une sandwicherie, un marchand de gaufres. On a tourné sur la Grand-Place de Bruxelles avec une dame éberluée par mon beau costume qui m’a demandé (en néerlandais) mais qui êtes-vous ? On a tourné dans un théâtre vide, dans une tribune de foot vide, dans une brasserie vide… en espérant y revoir vite du monde. C’est peut-être une façon de se «réinventer», comme disait le président Macaron, euh, Macron, pardon, je viens d’écrire un billet sur les mots de la pâtisserie."

La minute Prix Nobelge démarre en trombe ce 9 janvier avec les mots du Covid 19 tournés à Keramis au milieu des œuvres d’art dont le fameux "Joyeux bordel" de Charlotte Coquen et avec l'incroyable "démerdentiel", mot inventé par les enseignants. C’est léger, c’est drôle et tout est vrai. On y apprend mille petites choses en souriant.

Coproduite par Au Clair de ma Lune et Antenne Centre, la minute Prix Nobelge sera diffusée chaque samedi à 12h25 et rediffusée chaque mardi à 18h50, sans compter les boucles de la télé locale.