Les voleurs ne manquent pas d'originalité pour atteindre leurs objectifs. Qu'ils soient en bande organisée ou solitaires, certains signes avant-coureurs sont parfois décelés par des habitants aux alentours de leur domicile. C'est notamment le cas à Chapelle-lez-Herlaimont, où un riverain mettait en garde les Chapellois sur les réseaux sociaux, après avoir découvert de grandes flèches à la craie au sol. Contactée par nos soins, la police de Mariemont rassure les habitants : " Il  n'y a pas de signe d'activité particulière d'une potentielle bande de voleurs sur la zone", déclare le commissaire Petit. "Les signes sont beaucoup plus discrets lorsqu'il s'agit d'une organisation. Et quand ils sont solitaires, ils n'ont pas besoin de marquer les maisons."

Il faut dire que des codes entre voleurs ont été récemment découverts par plusieurs polices. Ces signes se trouvent souvent sur la façade, le portail, la boîte aux lettres ou tout autre endroit visible à l'extérieur de la maison. Un résumé des pictogrammes avait fait le tour de la toile l'année dernière. On y retrouvait plus d'une vingtaine de symboles utilisés par les cambrioleurs. Ils permettraient notamment aux individus de repérer les maisons souvent inoccupées. Rappelez-vous, la police de la zone Montgomery avait mis en garde contre un procédé utilisé par les cambrioleurs à Bruxelles. Des morceaux de papier collant transparent avaient été collés sur les portes d'habitation. Parfois, des cure-dents ou des morceaux de plastique sont également utilisés.

Même si la police de Mariemont considère très peu probable que ce soit le cas à Chapelle, elle a donné quelques conseils bien utiles. Dans le cas où vous découvrez des pictogrammes, prendre une photo pourrait permettre aux policiers d'avoir une idée de la situation. Il est ensuite conseillé de les effacer immédiatement lorsque cela est possible. C'est le même conseil pour tout autre signe, le premier geste à avoir est de les supprimer. "Dans un premier temps, ça permet de ne pas laisser de traces si vraiment une bande rodait dans le quartier", explique le commissaire Petit. "Mais ça rassure un minimum également les habitants sur un potentiel danger."

La police de Mariemont insiste : il ne faut pas avoir peur de contacter les services de police. "Si l'habitant pense être victime de potentiels cambrioleurs, la police peut déployer des moyens pour l'aider", déclare le commissaire Petit. "Une patrouille peut tourner dans le coin pour dissuader mais aussi pour effectuer des contrôles. Ils peuvent déboucher sur des interpellations." La zone recommande aussi de bien observer la personne et/ou son véhicule si elle est prise sur le fait, en sécurité évidemment. La description pourrait permettre de dresser un portrait de l'individu.

Vous l'aurez compris, la situation dans la zone de police de Mariemont est tout à fait normale. Mieux vaut prévenir que guérir.