Suite et probablement pas fin de la saga de la pollution aux micro-billes dans la Sennette et dans les filets d'eau voisins du zoning de Feluy. Depuis la découverte en janvier dernier de centaines de milliers de micro-billes en plastiques jusqu’à plus de 8 km en aval dans la rivière, la commune d’Ecaussinnes investigue sur les conditions dans lesquels ces contaminations récurrentes surviennent. Et les dernières découvertes sont consternantes.

Une véritable "zone de non-droit environnemental" vient d'être mise au jour au sein de l’entreprise Feluy Service Center. Là-bas, des sacs éventrés de micro-billes floqués "Total" jonchent le site et se dispersent dans l’environnement, des reconditionnements de sacs sont effectués sans aucune protection et certaines manipulations du matériau s’effectuent à même la terre battue.

Pire encore : une zone d’incinération sauvage a été découverte en cours de fonctionnement. "Vu les quantités importantes de résidus mélangés à des micro-billes retrouvées à proximité, celle-ci doit probablement être en fonctionnement depuis un temps certain", observe la commune d'Ecaussinnes. "Hallucinant ! Il n’y a pas d’autres termes pour qualifier les conditions scandaleuses dans lesquels sont traités ces micro-billes produites par Total Petrochemicals."


Depuis plusieurs mois, la Commune d’Ecaussinnes dénonçait des contaminations toujours en cours ainsi que des défaillances dans l’ensemble du processus de production, de traitement et de transport des micro-billes dans le chef des exploitants impliqués. Cette nouvelle découverte confirme que la mise en place d’un suivi global de tout le processus industriel doit être effectué de toute urgence.

"Vu sa position prépondérante au sein de la chaine de traitement, Total Petrochemicals a-t-elle pu ignorer ces pratiques de la part d’un de ses partenaires ?", se demande Arnaud Guérard, échevin en charge de l'environnement. "Dans tous les cas, il est indispensable que l’entreprise prenne la mesure de sa responsabilité environnementale et s’assure de la fiabilité de ses sous-traitants."

Si les conditions effrayantes dans lesquelles sont manipulées ces billes sur le site de Feluy Service Center ont certainement dû contribuer à la pollution de la Sennette, il est cependant exclu qu’elles en soient la seule source. Les billes retrouvées dans le bassin d’orage et la Pignarée, qui se jettent ensuite dans le Sennette, ne peuvent en effet géographiquement provenir que des autres exploitants et des voiries aux abords de leurs sites.

La Commune d’Ecaussinnes poursuivra donc ses démarches pour que les exploitants prennent leur responsabilité environnementale. "J’ai pu m’entretenir avec mon homologue de Seneffe, Manel Rico Grao et nous sommes plus que jamais déterminés à ce que toute infractions environnementales éventuelles au sein du zoning pétrochimique de Feluy/Ecaussinnes ne reste pas sans suite. Il en va d’une question d’équité vis-à-vis des citoyens", conclut Arnaud Guérard.

© DR

© DR