Une nouvelle réunion entre direction et syndicat sera organisée ces prochains jours.

Les discussions se seront étalées sur l’ensemble de l’après-midi, ce vendredi, pour ne se terminer qu’en début de soirée. Pour autant, elles ne sont pas clôturées puisqu’une nouvelle réunion devra se tenir dans le courant de la semaine à venir entre la CNE et la direction du CHU Tivoli. Pour l’heure, le préavis de grève qui avait été déposé par le syndicat n’est donc pas levé. Mais il n’est pas non plus activé.

La direction est venue avec l’une ou l’autre proposition mais pour le syndicat, pas question d’aller trop vite en besogne. “Nous devons les exposer à l’ensemble du personnel, consulter tous les travailleurs, envisager des contre-propositions”, confirme Julie Coumont, secrétaire permanente. “Nous avons encore besoin de temps avant de prendre une position définitive. Les échanges et propositions devront encore être affinés. Mais le dialogue se poursuit et nous espérons qu’il restera constructif.”

Pour rappel, mardi, la CNE annonçait avoir déposé un préavis de grève qui arrivait à échéance ce vendredi afin de dénoncer “un sous-effectif quasi quotidien dans le service des urgences.” Une situation qui a été dénoncée à de multiples reprises, sans que jusqu’ici, la direction ne fasse de propositions satisfaisantes aux yeux du personnel. “La direction entend mais ne prend pas les mesures concrètes et nécessaires pour remédier à la situation de manière durable”, indiquait encore la CNE.

Des réunions entre personnel et direction ont été organisées ces six derniers mois. “Le personnel a joué le jeu de la concertation en participant aux groupes de travail. Mais sur le terrain, la situation ne s’améliore pas. Le personnel craint pour sa santé mais aussi pour celle des patients.” De son côté, la direction avait regretté la sortie médiatique du syndicat, à quelques jours d’une nouvelle réunion de concertation.

La prochaine rencontre portera-t-elle ses fruits, suffisamment pour que le personnel soit rassuré et les effectifs renforcés ? Difficile à dire aujourd’hui : il faudra attendre le verdict, attendu dans les prochains jours.