Le coronavirus a quelque peu ralenti les opérations administratives du colossal projet Delzelle dans le quartier des Aulnées. Mais l'aboutissement est désormais très prochaine. "Nous sommes à 98 % de la finalisation administrative du projet", confie le responsable commerciale de la S.A. Delzelle. "Il ne manque plus qu'un retour pour certaines demandes urbanistiques avant de pouvoir communiquer sur la commercialisation."

Ce qui devrait être le cas avant la fin de l'année même si le promoteur immobilier ne souhaite pas encore se mouiller sur une date plus précise. Comme de coutume, la commercialisation débutera en parallèle des premiers coups de pelle sur place. Et dans un premier temps, il va falloir s'attarder sur tous les travaux d'impétrants avant de voir les premières briques posées.

Une réflexion devra aussi être menée sur l'ordre de commencement des travaux de manière à créer le moins de nuisance possible pour les riverains. "Nous sommes encore en discussion avec les entrepreneurs et les corps de métiers techniques donc il est un peu prématuré pour donner un délai plus précis de début du chantier pour le moment. Mais nous devrions y voir plus clair au début de l'automne."

Pour rappel, le projet de Delzelle prévoit la construction de 499 appartements et 65 maisons unifamiliales, soit pas moins de 564 logements. Mais aussi d'aires de jeux, de quatre conciergeries, d'une crèche, de bâtiments réservés aux professions libérales ou à des petits commerces et de 827 places de stationnement pour les résidents dont 557 places souterraines.

Ce nouveau quartier des Aulnées ne verra cependant pas le jour en une seule fois. La construction (et donc la commercialisation également) est programmée en quatre phases d'environ 130 logements chacune. Le tout sur une période de 20 ans. Ce n'est donc qu'à l'horizon 2040 que ce nouvel espace de vie situé à quelques hectomètres de la gare de Soignies sera totalement terminé.