Le Gouvernement wallon n'a pas donné suite au recours d'EDF Luminus.

C'était déjà non, ça sera encore non. Le projet de construction de trois éoliennes à Marchez-lez-Ecaussinnes, dans le zoning industriel zone C, vient d'encaisser un sérieux revers. La demande de permis unique vient en effet d'être refusée par le Gouvernement wallon. Il s'agissait en réalité déjà d'un recours introduit contre la décision des fonctionnaires délégué technique du 1er aout 2019 portant déjà sur le refus du permis.

Cette demande concernait l'installation de trois éoliennes de 3,6 MW chacune et de tous leurs auxiliaires, avec modification du relief du sol, dans le zoning industriel zone C. La première était prévue sur le site de l'usine Katoen dans le but de desservir le réseau tandis que les deux autres devaient être construites sur le site de Total Petrochimicals Feluy afin d'alimenter uniquement le zoning.

Gain de cause pour... les chauves-souris

Le refus initial refus se basait principalement sur l'absence de certaines informations sur la faune et la flore demandées par la division nature et forêt. Deux des trois éoliennes sont en réalité prévues sur une zone boisée qui abrite des populations de chauves-souris. Des analyses et inventaires détaillés ont été demandés mais n'ont pas été réalisés par EDF Luminus. La Région wallonne juge donc qu'aucune garantie n'a été donnée concernant l'impact des éoliennes sur ces animaux mais aussi sur la flore et la faune dans son ensemble.

Toujours est-il que ce projet est désormais sérieusement compromis. EDF Luminus peut encore contester la décision du Gouvernement wallon avec un recours en annulation devant le Conseil d'Etat même si les chances d'aboutir sont maigres. Si elle n'abandonne pas l'idée de construire trois éoliennes à cet endroit, l'entreprise devra probablement émettre une nouvelle demande de permis unique en tenant compte des remarques des fonctionnaires technique et délégué.