C’est prudemment, mais sûrement que les travaux de rénovation de la ligne 106, à Écaussinnes, avancent. Les équipes s’attaquent à la réhabilitation du quatrième pont, le pont Waugenée . Une opération synonyme du bon avancement du sauvetage de la ligne et de ses cinq ponts. " Suite à la clôture récente des opérations sur le pont de la Dîme, le pont situé à la rue d'Henripont sera le dernier à réhabiliter", explique l’échevin en charge de l’urbanisme, Arnaud Guérard. " Cette première phase du chantier, qui s'inscrit dans le sauvetage du sentier et de sa réhabilitation en voie verte ( Pré-Ravel ), permettra de rendre à nouveau accessibles ces cinq ouvrages aux cyclistes et piétons."

Une bonne nouvelle donc, pour les amoureux des balades le long de cette ligne historique de chemin de fer, qui reliait autrefois Lembeek à la Cité de l’ Amour. Démarrés en juin dernier, presque un an plus tard, les travaux sont donc sur la bonne voie. "L'objectif de cette voie verte est de créer une colonne vertébrale cyclable, mais aussi de garantir la survie du sentier", précise Arnaud Guérard. "En l’absence de projet porté par la commune d'Écaussinnes et le SPW, la ligne 106 était appelée à disparaitre."

Le terrain aurait été vendu à la SNCB, entraînant plus que probablement la détérioration du patrimoine que représentent ces ponts. La commune a notamment apporté une attention toute particulière au respect de l'architecture de l'époque. La finalisation des réparations effectuées sur l’ensemble des ouvrages donnera le "go" à la seconde phase. La voirie sera équipée des aménagements RAVeL, tels que les glissières et passerelles cyclables, avant que le reste du tracé ne se transforme en voie pré-Ravel. Dans nos colonnes, l’échevin nous avait confié le remplacement des sentiers actuels par une bande cyclable de 2,40 mètres conçue pour permettre à deux cyclistes de se croiser.

Un projet de longue haleine. Il faudra encore patienter pour voir le résultat final.