Le moment est particulièrement attendu, tant par les professionnels du secteur de l’horeca que par les citoyens, qui entendent bien profiter d’une liberté retrouvée en profitant d’un verre ou d’un repas en terrasse, dès ce samedi 8 mai. Pour autant, les protocoles à respecter sont clairs et la police veillera à ce que cette réouverture se passe dans les meilleures conditions possibles.

Du côté de la zone de police de la Haute Senne (Braine-le-Comte, Écaussinnes, Le Roeulx, Soignies), on confirme que des équipes supplémentaires seront mobilisées sur le terrain tout au long du week-end. "En temps normal, nous avons trois équipes par pause, quatre les week-ends. Nous passerons ici à six équipes par pause, soit deux équipes de plus », précise Jean-Claude Paul, commissaire. « Les choses se présentent cependant bien, nous sommes sereins."

Et pour cause : de nombreux contacts ont été pris avec les restaurateurs et gérants de bars. "Nous les avons rencontrés à plusieurs reprises afin de nous assurer que les normes étaient bien respectées." Car pas question d’aménager sa terrasse n’importe comment : entre chaque table, une distance d’1,5 mètre devra être respectée. Ce week-end, à l’exception des familles nombreuses, seules quatre personnes pourront s’assoir à la même table, et le service au bar sera interdit.

Du côté de la police locale de La Louvière aussi, les effectifs seront plus nombreux. "Nous prévoyons en effet une opération planifiée pour veiller au bon ordre et au respect des règles édictées par le pouvoir fédéral", nous confirme un commissaire. "Dans un premier temps, l'essentiel de nos forces seront concentrées sur le centre-ville mais nous pourrons évidemment nous déployer sur l'ensemble de l'entité au besoin."

La confiance est cependant accordée aux tenanciers et à la population. "Nous ne sommes pas là pour empêcher les citoyens de profiter de cette liberté retrouvée, mais simplement pour veiller au respect des mesures: pas plus de quatre personnes par table en dehors des familles nombreuses, le port du masque en cas de déplacement, les distances entre les tables, l'interdiction de se trouver à l'intérieur sauf pour profiter des sanitaires et payer. De même, nous nous assurerons que les heures de fermeture des établissement soient bien respectées, même si une latitude de quelques minutes est toujours tolérée."

Après tant d'attente, on ne peut évidemment qu'espérer qu'aucun débordement ne soit déploré.