À cheval sur Estinnes et Binche, le carrefour entre la N90 et la N27, plus connu sous le nom de l'Octroi de Bray, est particulièrement dangereux. L'aménagement d'un rond-point y était souhaité depuis des lustres. Le chantier va enfin pouvoir démarrer.

La SPGE est déjà à l'œuvre sur place. Car dans un premier temps, histoire de coordonner les différentes interventions nécessaires sur le site, c'est un collecteur d'égouts qui est installé sous la N90, quelques centaines de mètres plus bas, en direction de Mons. Dans la foulée, 600 mètres de revêtement de voirie seront rénovés. Cette première phase est déjà lancée et devrait se terminer à la fin de l'année 2021. Durant ces travaux, une voie par sens est maintenue sur la N90 à hauteur du chantier et la vitesse est limitée à 30 km/h. Les mouvements vers les voiries latérales restent possibles à l’exception de la connexion entre la N90 et la rue de Trivières côté Estinnes-au-Val. Une déviation locale est mise en place.

À partir du début de l'année 2022, le chantier du giratoire pourra commencer. La SOFICO communiquera ultérieurement le phasage exact de ces travaux, mais annonce déjà que la philosophie générale sera de maintenir sur la N90 une voie dans chaque sens, à l’exception de quelques jours en fin de chantier pour permettre la pose de la couche de roulement. Il sera nécessaire pendant certaines phases d’impacter les connexions vers les latérales. Ces travaux devraient être achevés pour la fin de l'année 2022.

Pour rappel, le chantier permettra l’aménagement d’un giratoire à l’intersection de la N90 et de la N27 pour sécuriser la zone et y fluidifier le trafic. La mobilité douce sera prise en compte avec l’aménagement de traversées cyclo-piétonnes. Les deux quais de bus situés sur la N90, de part et d'autre du rond-point, seront par ailleurs réhabilités et adaptés aux PMR. Le chantier représente un budget total d'environ 3 millions d'euros, financé à près de 1,9 million par la SOFICO et 1 million par la SPGE. L'entreprise Wanty a été désignée par marché public pour exécuter le chantier.

© SOFICO