Le groupe Colruyt a rencontré les riverains ce mercredi soir.

C'est un projet important et imposant qui se prépare dans la campagne brainoise et seneffoise. Un parc de sept éoliennes pourrait voir le jour d'ici l'automne 2022. C'est en tout cas le souhait du groupe Colruyt, via son producteur d'énergie Eoly. Afin de présenter le projet aux citoyens, une réunion d'information était organisée ce mercredi soir. Les représentants du projet ont ainsi pu dévoiler tous les détails aux riverains présents sur place.

Si la demande de permis aboutit, les sept éoliennes seraient toutes construites à proximité du plan incliné de Ronquières. Quatre sont ainsi prévues sur le territoire de Braine-le-Comte et les trois autres sur celui de Seneffe. Les mâts seraient construits à proximité de la rue Rosemont, la rue du Bois d'Horrues et la rue de la Gratière.

© DR

© DR

Chaque éolienne atteindrait maximum 180 mètres de hauteur et produirait 5 MW pour une production annuelle de 62 775 MWh, soit l'équivalent de la consommation énergétique de 17 936 familles. L'énergie produite par les sept éoliennes serait réinjectée sur le réseau. Mais avec certaines priorités. "Comme notre entité Eoly est un producteur et fournisseur d'énergie, nous pouvons revendre l'électricité. Nous le faisons évidemment en priorité au groupe Colruyt lui-même. Mais aussi à d'autres partenaires dont des entreprises qui sont clientes", explique Laurent Zanin, responsable extensions au sein du groupe Colruyt.

Eoly propose aussi aux citoyens d'investir en tant que coopérateur avec des parts de 257 euros pour des dividendes annuels attendus de 4 à 6% sur la valeur nominale. Mais avant cela, le projet devra aboutir via l'octroi du permis. Après l'étude d'incidences sur l'environnement qui sera menée dans les prochains mois, le groupe espère déposer la demande de permis en février 2021 pour finalement lancer la construction des éoliennes en septembre 2022.

Ce projet n'est pas le premier d'Eoly qui possède déjà plusieurs autres éoliennes dans le pays et qui projette encore d'en construire de nouvelles. "Nous sommes actifs depuis très longtemps dans le développement éolien", explique Laurent Zanin, responsable extensions au sein du groupe Colruyt. "D'abord sur nos sites de distribution avec pour objectif l'auto-consommation. Désormais, avec notre entité Eoly, nous développons aussi des parcs éoliens à l'extérieur de nos sites."

Signalons que toute personne peut, dans un délai de 15 jours à dater du jour de la tenue de la réunion d’information (soit jusqu’au 27 février 2020), émettre ses observations, suggestions et demandes de mise en évidence de points particuliers concernant le projet.