Il aurait passé au moins deux jours sur le toit d'une maison.

Ce lundi soir, les pompiers de Braine-le-Comte ont été appelés avec leur grande échelle pour une intervention pour le moins particulière. Un chat se trouvait en grandes difficultés sur le toit d'une habitation de la place de Ronquières. Impossible de savoir comment l'animal s'est retrouvé perché à cet endroit mais toujours est-il que redescendre du toit s'est avéré impossible pour lui.

Il apparaît que le pauvre chat était coincé depuis au moins 48 heures. Son propriétaire ne s'étant pas manifesté, ce sont des habitants de la rue qui ont dû prendre les choses en main durant la journée de lundi. Certains ont contacté la SPA de La Louvière, d'autres sont parvenus à joindre la cellule du bien-être animal de la commune. 

Finalement, l'échevine Ludivine Papleux, en charge du bien-être animal, a décidé de faire appel aux pompiers avec l'accord du bourgmestre. "Des citoyens nous ont contactés", explique-t-elle. "Le chat était apparemment sur le toit depuis deux ou trois jours. Il a finalement été recueilli par un citoyen pour la nuit qui s'est chargé de le réchauffer et le nourrir. Nous ne savons pas qui est le propriétaire. Mais vu qu'il est en bonne santé, tout laisse penser qu'il possède un propriétaire."

Ce qui a d'ailleurs eu le don d'irriter l'échevine, dont l'amour pour les animaux n'est plus à démontrer. "Un animal, c'est une responsabilité. C'est le propriétaire qui aurait dû contacter les pompiers. Quand on a un animal, il faut l'assumer et pas le laisser tétanisé sur un toit. Même si ça coûte de l'argent d'appeler les pompiers. Dans tous les cas, nous ne pouvions pas laisser cet animal dans cette situation. Il faut être humain."

Grâce à la mobilisation, le chat aura en tout cas finalement pu être secouru. Après avoir passé une nuit au chaud chez un habitant de la rue, il cherche désormais à retrouver son propriétaire.

© DR