Du haut de ses 2,13m, l’ancien basketteur professionnel aidera la liste M+ à Morlanwelz.

Quinze sélections en équipe nationale, deux titres de champion et une Coupe de Belgique, un titre de meilleur jeune de l’année 1997, des saisons au Spirou Charleroi, à Louvain, Tournai ou encore à Gand. Sébastien Buja a été l’un des grands noms du basket-ball belge durant plus d’une dizaine d’années.

Neuf ans après la fin de sa carrière de basketteur professionnel, le Carniérois de 41 ans se lance aujourd’hui dans un nouveau défi : les élections communales. Sébastien a pris la 15e place de la liste M + emmenée par le conseiller communal et ancien député Marceau Mairesse. “C’est un peu par hasard que je me suis lancé”, raconte-t-il. “Marceau Mairesse que je connais depuis tout petit est venu me trouver il y a quelques mois. Il m’a présenté le projet et m’a laissé réfléchir. Puis j’ai accepté le challenge.”

© PHOTONEWS

C’est donc avec sa popularité, son expérience personnelle et un nom bien connu de la région que Sébastien Buja renforce M +. “Certains me connaissent évidemment du basket-ball ou du folklore parce que j’ai été Gille mais mon nom de famille est connu parce que mon papa a longtemps tenu une boulangerie sur la place de Carnières. Et puis ma maman et ma sœur sont infirmières à domicile. Les jeunes et les moins jeunes me connaissent.”

L’ancien basketteur est évidemment novice en politique. Malgré cela, ses ambitions politiques sont déjà grandes. “C’est clair qu’on se prend au jeu” , sourit-il. “Sans vouloir prendre le gros cou, loin de là, le top serait d’être échevin des sports et du folklore. C’est un poste qui me correspondrait vraiment bien. Ce sont des domaines où je suis très actif. Mais si je suis élu conseiller communal, c’est déjà très bien aussi parce que je pourrais participer à la vie communale. En tout cas, je ne me prends pas la tête avec tout ça. Si ça ne donne rien, ce n’est pas très grave.”

Même si son score au soir du dimanche 14 octobre n’atteignait pas ses plus grandes espérances, le géant carniérois (2,13m) pourra déjà se targuer d’avoir été le plus grand candidat du Royaume, lui qui a déjà reçu le titre de plus grand Gille du monde.

© DR