Depuis quelques semaines, de nouveaux arbres ont fait leur apparition le long du halage de l'ancien canal de Seneffe. Ils ont été plantés pour remplacer les 249 peupliers abattus en 2019 parce qu'ils étaient "arrivés à maturité et présentaient un danger pour les utilisateurs". Ces nouveaux plants de peupliers ont toutefois attiré l'attention de certains promeneurs.

Une petite étiquette bleue est attachée à chacun de ces arbres. Sur celles-ci sont lisibles des inscriptions en néerlandais qui témoignent de l'origine des peupliers : "Vlaanderen, vlaamse overheid. Departement Landbouw en visserij", traduit : "Flandre, autorités flamandes. Département agriculture et pêche".

Des inscriptions surprenantes lorsqu'on sait que ces arbres ont été plantés par le Département Nature et Forêt de la Région wallonne et non pas de la Région flamande. Mais en réalité, cet étiquetage est normal. Les arbres en question proviennent de Flandre et ont obtenu la certification de la Région flamande. "Cela signifie simplement que ces peupliers viennent d'une pépinière agréée par la Région flamande", précise le porte-parole du Service Public de Wallonie.

Ces plants ont été achetés auprès d'une pépinière flamande (Sylva) suite à un appel d'offres. "Cette année par contre, de nouveaux peupliers ont été achetés auprès des pépinières Demarbaix de Gottignies (Le Roeulx) dont c'est la spécialité, et toujours dans le respect des règles des marchés publics. Mais les règles d'étiquetage ne sont pas les mêmes en Wallonie avec une seule étiquette par botte de plants."