Les dépôts sauvages de déchets en tout genre sont devenus une problématique récurrente au sein des communes. Dans le combat contre ces gestes inciviques, les membres du conseil communal seneffois ont approuvé la convention de collaboration dans le cadre de l’utilisation de l’application « FixMyStreet Wallonie », système gratuit développé par l’ASBL Be WaPP . Il permet aux citoyens, et aux services communaux de signaler une série de problèmes rencontrés sur l’espace public, comme des dépôts clandestins, des dégradations de voiries, mais aussi des problèmes de signalisation.

À la fois sur un ordinateur ou sur un smartphone , l’application est une alternative aux mails et aux appels. "Tout est ainsi centralisé via l’application", explique l’échevin, Nicolas Dujardin. "Le citoyen signale le problème à travers une photo automatiquement géolocalisée. Les services communaux auront donc l’endroit précis du problème. Un des avantages, c’est que cela permettra de connaitre la quantité de déchets à laquelle ils vont être confrontés. L’intervention sera plus efficace et plus rapide." En fonction de la nature du signalement, le service compétent chargé de son traitement en est averti.

La signalisation de ces gestes inciviques passe régulièrement par les réseaux sociaux de nos jours. Une publication éphémère, et parfois aléatoire. Les Seneffois auront l’occasion, via FixMyStreet de préciser le type d’incivilité, et également la possibilité de laisser un commentaire. "L’autre point fort pour le citoyen, c’est la question du suivi", précise Nicolas Dujardin. "Lorsqu’il y a un signalement, l’habitant pourra recevoir un accusé de réception de sa demande et un message au moment de la clôture. Cela permettra d’avoir une vue sur le suivi qui a été opéré."

L’application FixMyStreet Wallonie est téléchargeable sur Google Play et sur l’App Store. L’application et l’accès au site sont gratuits tant pour les communes wallonnes que pour leurs citoyens. Au niveau de la mise en œuvre ? Pendant quelques mois, l’application sera testée en interne par le service travaux. Elle sera ensuite disponible vers l’automne pour les citoyens. Une communication est d’ailleurs prévue sur le sujet pour que sa mise en place soit efficace .