L'annonce a été publiée ce matin. Le pont de la Chaussée de Marche à Seneffe sera interdit à la circulation pendant une longue période. Le SPW rénovera la structure au début du mois de mars. Ces travaux étaient nécessaires, selon le service, qui réalise déjà des rénovations sur un autre pont de la commune. Et ils ne seront pas les seuls, puisqu'un troisième chantier se mettra en place pour le pont de Soudromont. Les travaux étaient programmés pour le printemps 2021. " Les travaux sur l'ossature des ponts reviennent à la charge du SPW", explique l'échevin des travaux, Eric Delannoy. " La commune s'occupera elle du revêtement supérieur. On fait un pont à la fois, pour des raisons d'organisations mais surtout pour les habitants."

Des citoyens qui pourraient être préoccupés par la durée des travaux. Promis avant la fin de l'année 2021, la rénovation du pont devrait en théorie se terminer pour le mois de septembre. D'autant plus, que les Seneffois n'ont pas un très bon souvenir de la précédente rénovation du pont de Tyberschamps "Ça a pris 15 mois au lieu de 90 jours", constate Michael Carpin de l'opposition. "Nous comprenons tout à fait qu'avec l'arrivée du covid-19, tout a été mis sur arrêt, mais on ne veut juste pas que ça se reproduise ici." Il faut dire que le pont de Tyberchamps a réservé des surprises. Après le décapage de la voirie, l'état des bétons et de certains éléments de la structure étaient plus détériorés que prévu. Des travaux supplémentaires ont alors été nécessaires, ce qui a prolongé le travail de l'entrepreneur.

Et comme tout travaux, une déviation sera mise en place. "Les automobilistes devront passer par l'autre côté du zoning", continue Eric Delannoy. "C'est un pont avec beaucoup de circulation, donc couper la circulation à cet endroit va changer le parcours des habitants de Seneffe et d'Écaussinnes. Mais le SPW a jugé que ces travaux devaient être réalisés maintenant." L'administration communale est d'ailleurs conviée à toutes les réunions de chantier. Une collaboration régulière devrait donc voir aussi le jour quant à ce pont.

C'est justement sur ce point que l'opposition aimerait apercevoir des améliorations. Lors des travaux du pont de Tyberchamps, Sophie Pecriaux avait interpellé la Région wallone pour le manque de transparence et de communication sur le sujet. "Nous allons être plus attentif cette fois-ci", confie Michael Carpin. "Nous demanderons, chaque mois, une feuille de route à l'échevin des travaux pour voir l'évolution et le respect du timing. Il faudra en discuter."

C'est pourquoi la rénovation figurera à l'ordre du jour du prochain conseil communal de Seneffe. Quant à Sophie Pecriaux, elle interrogera le ministre wallon dans les prochaines semaines à propos des travaux du SPW. D'autres détails seront communiqués d'ici la fin du mois de février.