La commune a décidé d’adhérer à la plateforme Carpool.be.

Inciter au covoiturage, c'est le nouvel objectif de la commune de Seneffe. Comme les autres communes du Centre que sont Le Roeulx, Ecaussinnes, Soignies, Chapelle-lez-Herlaimont, Estinnes et Braine-le-Comte, la cité seneffoise a décidé d’adhérer à la plateforme Carpool.be pour favoriser le covoiturage.

Par cette adhésion, le collège communal entend "soutenir les alternatives à la mobilité et poser une nouvelle pierre dans l’édifice du combat climatique", communique le collège. "Opter pour le covoiturage réduit le nombre de véhicules et, par extension, les émissions de CO2 et la durée des trajets. C’est donc bon pour l’environnement mais c’est aussi un petit coup de pouce pour mieux concilier vie privée et vie professionnelle."

L’enjeu est, également, financier. Selon les chiffres de la Région wallonne, un automobiliste qui utilise son véhicule un jour sur deux pour un trajet quotidien d’une distance de 25 km économise 1,375 euros par an en usure de pneus et en carburant. Et cette économie peut encore être plus importante. Certaines entreprises permettent en effet d’exonérer d’impôts une partie de ses revenus si l’on covoiture.

Concrètement, la convention signée avec Taxistop, qui est la structure faîtière de Carpool, favorisera la pratique du covoiturage selon différents angles. L'asbl mettra par exemple à disposition une cartographie des covoitureurs au départ de Seneffe qui sera disponible sur le site web de la commune.

Il n'est pas encore question de création de parking de covoiturage mais le projet est en réflexion. Taxistop soutiendra d'ailleurs la commune dans la réalisation et le choix d'actions de ce type. "C’est un premier pas. Nous maintenons notre objectif de développer, à terme, le stationnement à destination des covoitureurs. Nous étudions, actuellement, plusieurs pistes." 

A ce jour, près de 600 automobilistes utilisent les services Carpool en région du Centre.