Les lieux publics seront de plus en plus observés à Seneffe. Même si une quinzaine de caméras de surveillance sont déjà installées à différents endroits de son territoire, les autorités communales souhaitent encore davantage étendre ce système en installant des boîtiers supplémentaires. Le conseil communal de ce vendredi soir a en tout cas validé un cahier de charges et un montant estimé à 125 000 euros.

"Il s'agit d'un accord cadre sur quatre années afin d'acquérir des caméras qui permettront de couvrir toute une série de sites", explique Nicolas Dujardin, échevin en charge de l'informatique à Seneffe. "Cela vient en complément d'un précédent marché qui a permis l'acquisition d'un serveur et d'un système global raccordé aux caméras déjà en place."

Ces caméras ont déjà été installées et le système de vidéosurveillance est opérationnel depuis plusieurs mois. Afin de renforcer ce système, des caméras supplémentaires seront donc installées à différents endroits. Citons par exemple l'Espace Culturel de la Samme, les terrain de football d’Arquennes et de Seneffe, le Tennis Club de Feluy, la Place de Familleureux, les écoles communales de Seneffe et de Feluy, la Maison des Jeunes, le Centre de l’Eau ou encore la bibliothèque d’Arquennes. "Cette liste n'est pas exhaustive comme il s'agit d'un contrat-cadre sur 4 ans."

Elles seront installées dans les prochains mois et seront raccordées au système de gestion et de stockage des images, uniquement visionnables par la police. “La vidéosurveillance a clairement une ambition préventive mais ce n’est pas une garantie totale contre les vols et dégradations", estime la commune de Seneffe. "Visionner les images des délits doit nous permettre, le cas échéant, de faciliter l’identification des auteurs de délits.”