Durant la crise du coronavirus, l’équipe du Ronquières a compris que pour survivre durant les longs mois d’interdiction des concerts "normaux", il fallait se diversifier. C’est dans ce cadre qu’est apparu Sing The Show, un événement unique au croisement du karaoké et du cover-band.

"C’est une production où quatre musiciens, deux choristes et un « Master of Ceremony » montent sur scène et reprennent des hits des années 1970 à aujourd’hui, comme Stromae, explique Hilde Di Domenico, membre de l’équipe du Ronquières Festival. L’idée, c’est d’avoir un show où les gens peuvent, en plus de voir un concert, chanter."

Pour permettre à tout le monde de participer, des écrans géants sont installés en fond de scène et dans la salle, sur lesquels les paroles défilent. La configuration du spectacle implique une préparation minutieuse. "Tout est chronométré. Les musiciens jouent avec un métronome dans les oreilles pour rester calé sur les paroles." Le Master of Ceremony, incarné par l’humoriste Gauthier Bourgeois, se charge pour sa part de chauffer le public.

La première de la version 2022 de Sing the Show aura lieu le 16 avril prochain à l’abbaye de Bonne-Espérance, à Estinnes, dans le cadre d’un showcase. Par la suite, le concept entend se diffuser partout où l’on voudra de lui. "Cela s’adapte tant aux petits qu’aux grands événements. Ca peut prendre place dans le cadre d’une fête communale, cela peut être au sein d’une entreprise, pour un événement ou un team building, si un employeur veut faire plaisir à son personnel... "

My Garden Festival à l’année

Outre Sing My Song, l’équipe du Ronquières Festival avait lancé un autre concept : My Garden Festival, soit un artiste qui venait se produire dans le jardin de particuliers pour une audience limitée. Le concept revient dès ce samedi, pour une prestation dans une habitation d’Estinnes-Au-Val, mais avec un changement : le concert pourra être organisé tant en intérieur qu’en extérieur.

"Le concert d’ouverture aura lieu dans le salon de l’habitation, pour un rendu encore plus intimiste. L’idée, c’est de pouvoir organiser ce type d’événements en hiver également."

Même si les concerts sans restriction sont de retour, le Ronquières Festival a voulu continuer à proposer ces formules qui ont trouvé leur public et plaisent aux artistes. "En 2020, c’était une manière de s’adapter à la situation épidémique. Aujourd’hui, c’est plutôt focalisé sur le moment d’échange et d’intimité entre les artistes et le public."

La DH aura des places à vous faire gagner pour le showcase de Sing The Show à l’abbaye de Bonne-Espérance. Les infos prochainement sur notre page Facebook DH – Centre.