Centre Les deux communes participent à la 12e Nuit de l'Obscurité.

"Et si on éteignait les lumières ?", c'est le slogan de la Nuit de l'Obscurité organisée un peu partout en Belgique ce samedi 12 octobre. Initiée par l'Association pour la Sauvegarde du Ciel et de l'Environnement Nocturne (ASCEN), cette action nationale a pour but de sensibiliser le public aux problématiques de la pollution lumineuse et du gaspillage énergétique. Le Roeulx et Soignies y participeront symboliquement en faisant l'impasse, le temps d'une nuit, sur l'éclairage public à différents endroits de la ville.

A Soignies, l'extinction de l'éclairage public est donc prévue dans la nuit du 12 octobre à l'Hôtel de Ville (façade et statue de Simpélourd) et aux fontaines du Square Bordet, de la rue de Mons et de la rue Léon Hachez. "Vous aussi, vous voulez participer ? Éteignez les lumières et éclairez moins pour éclairer mieux", propose la Ville de Soignies.

Dans la commune voisine du Roeulx, l'éclairage public sera coupé dans les bâtiments publics et à certains endroits de la commune. Les commerçants sont aussi invités à participer en coupant l'éclairage de leur enseigne. "Vous pourrez vous complaire de la luminosité nocturne et pourquoi pas en profiter pour admirer les étoiles."

Les Rhodiens en profitent également pour mettre en place un petit concours photos. "Vous pouvez participer à l'opération en nous envoyant vos photos mettant en valeur notre patrimoine rhodien dans la lueur naturelle de la nuit. Les plus beaux clichés paraîtront dans le prochain bulletin communal et sur le site de la Ville", communique la Ville.

La pollution lumineuse s’inscrit dans la liste des atteintes à l’environnement. On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels sont à ce point présents qu'ils nuisent à l’obscurité normale et souhaitable. "Outre son effet le plus visible qu'est l'occultation des astres par des halos lumineux, cette nuisance trop méconnue perturbe gravement les espèces nocturnes", explique Francis Venter, Président de l'ASCEN . 

"Elle peut avoir des effets dramatiques sur diverses populations d'insectes, de papillons, de chauves-souris et de batraciens, sans oublier les oiseaux migrateurs qui nous survolent en cette période ! Elle affecte en outre le cycle naturel de certaines plantes et parfois même des populations humaines."