Centre

Certains tronçons passeront de 90 km/h à 70 km/h tandis que des zones 30 seront élargies.

Dans son plan global de sécurité routière, la Ville de Soignies a prévu de modifier les limitations de vitesse à certains endroits. "Une ville évolue, des maisons sont construites à certains endroits", explique l'échevin de la mobilité Benoit Leclercq. "Il survient alors une nécessité de faire ralentir le trafic à des endroits où ce n'était pas forcément le cas avant. Un travail de repérage a été effectué de manière à établir un diagnostic précis pour chaque rue de l'entité."

C'est ainsi que la vitesse sera désormais limitée à 50 km/h dans plusieurs hameaux où l'on pouvait roulait à 70 km/h par le passé. Ce sera le cas à Thieusies, au hameau de la rue de la Saisinne et au sud de la rue Gérard; à Naast la rue des Près Mercq ; à Horrues au hameau du chemin de Graty et au carrefour du chemin du Large-pied et de la chaussée de Brunehault ainsi qu'à Chaussée-Notre-Dame-Louvignies au hameau de Louvignies et au hameau du chemin de Thoricourt. Enfin, trois hameaux sont concernés à Soignies même : au nord de la rue Saint-Vincent, au chemin des Aulnées et chemin Sauterre ainsi qu'au chemin de Biamont.

Des voiries régionales seront aussi modifiées. Une demande a en tout cas déjà été introduite dans ce sens au Service Public de Wallonie (SPW). Sont concernées la N524 (rue de Neufvilles) où la vitesse limite passera de 90 km/h à 50 km/h ; la N55 (chaussée d'Enghien) où la vitesse sera limitée à 70 km/h entre Horrues et le contournement nord de Soignies puis sur la chaussée du Roeulx sur le tronçon urbanisé au carrefour de la Haute folie.

Le plan global de sécurité routière prévoit enfin, qu'à terme, les zones 30 soient élargies dans différents quartiers. Notamment à Soignies-Carrières, à la vilette, au hameau de Chaussée-Notre-Dame, au hameau de Louvignies, au coeur de Thieusies et dans le centre de Naast.

Une carte précisant toutes les modifications sera consultable sur le site de la commune dès la rentrée. "D'autres tronçons sont aussi concernés", ajoute Fabienne Winckel, la bourgmestre de Soignies. "Cette liste évoluera dans les prochains mois et d'autres décisions seront prises aux conseils communaux. Nous avons encore reçu une série de demandes de la part des citoyens. Il faudra analyser cela puis prendre des décisions."