L'opération n'a duré que quelques minutes.

Le trajet vers l’école aura été un peu plus mouvementé qu’à l’accoutumée, ce vendredi matin. Au niveau de chaussée de Braine, à Soignies, les usagers de la ligne 116 ont en effet été soumis à un contrôle mené par la zone de police de la Haute Senne et destiné à lutter contre la possession et la consommation de produits stupéfiants.

Les passagers, majoritairement des étudiants, ont été invités à quitter le bus et à se ranger sur une ligne afin que le maître-chien puisse effectuer son travail. Quelques joints ont été découverts et saisis mais les résultats sont globalement négatifs. "Le contrôle s’est très bien passé, dans une ambiance détendue. Nous avons expliqué les choses et n’avons rencontré aucun souci", explique le commissaire Jean-Claude Paul.

"Nous savons que le fait de placer les enfants en ligne peut en choquer certains mais c’est vraiment par facilité pour le chien et son maitre. Le passage du chien ne dure que quelques secondes et au bout de dix minutes, l’opération était terminée. Nous avions préparé des mots d’excuse en cas de retard des élèves mais ils ne se sont pas avérés utiles." D’autres opérations du même genre seront encore menées à l’avenir, aux abords des écoles ou dans les quartiers plus sensibles.