La préservation de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie sont des enjeux majeurs pour de nombreuses communes de la région et d’ailleurs. Pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixé et qu’elle a officialisé dans sa déclaration de politique communale, la commune de Soignies a décidé d’associer les citoyens à la démarche.

L’appel à candidatures vient de se clôturera et débouchera sur la constitution d’un groupe de travail "nature et biodiversité", composé de cinq membres effectifs et de cinq membres suppléants, désignés par le collège communal afin de représenter les citoyens. Une attention particulière sera portée à la répartition géographique des représentants lors de l’examen des candidatures.

"Cette démarche est initiée dans le but d’atteindre un objectif repris dans notre programme stratégique transversal, à savoir devenir une entité éco-sociale qui garantit un cadre de vie durable, de qualité et accessible à tous sur tout son territoire", explique la ville de Soignies. "Pour ce faire, le collège communal tient à développer des dynamiques participatives et souhaite intégrer l’avis des citoyens dans ses futurs projets."

Le groupe de travail sera in fine composé de représentants des citoyens, d’experts et de membres des quatre partis politiques de la commune. Il abordera diverses thématiques liées à l’environnement permettant de mettre en place des actions en faveur de la nature et de la biodiversité sur le territoire.

Le candidat désigné aura quant à lui pour mission de proposer des actions concrètes et réalisables, d’émettre son avis et des recommandations sur certains projets et d’entreprendre des actions telles que l’installation d’hôtels à insectes, la gestion de plantes invasives, la sensibilisation lors de certaines manifestations, etc.