Centre Une demande de permis d'urbanisation vient d'être déposée.

Le bout de la rue Grégoire Wincqz, à Soignies, est actuellement occupé par un terrain de 3 hectares abandonné qui donne directement sur une carrière de pierre bleue. Mais dans quelques années, c'est un nouveau petit quartier qui sortira de terre à cet endroit. Un projet mené par la Société wallonne du logement prévoit en effet la construction d'une trentaine de maisons unifamiliales mitoyennes et d'une trentaine de logements intermédiaires ou collectifs avec l'implantation possible d'un équipement pour la petite enfance (une crèche).

La demande de permis d'urbanisation vient d'être déposée à la ville de Soignies et l'enquête publique est désormais ouverte. Le dossier est d'ailleurs consultable depuis ce vendredi 16 août à l'administration communale tandis que les réclamations et observations peuvent être introduites jusqu'au 16 septembre.

© DR

© DR

Ce projet de logements sociaux prévoit aussi évidemment la création de voiries : une voirie de desserte locale qui permettra de boucler le réseau viaire du quartier ainsi qu'une voirie résidentielle comprenant un espace partagé de jeux et de rencontre. Le projet préserve une importante zone verte et développe un maillage de chemin et sentiers mettant en relation la nouvelle urbanisation avec son voisinage direct. Il sera réalisé en deux phases : la voirie résidentielle avec la construction de maisons unifamiliales d'une part et la voirie de desserte locale avec le logement collectif d'autre part.

Même si le bureau d'architecte n'a pas encore été déterminé, des critères très spécifiques devront être respectés puisque ce quartier est repris en "zone à valeur patrimoniale". Il est ainsi prévu d'inscrire l'urbanisation dans un processus d'intégration avec les quartiers voisins mais en réinterprétant les caractéristiques architecturales. L'architecture ne devra donc pas être en rupture franche avec le contexte bâti actuel et favorisera une homogénéité mais l'accent sera fait sur les énergies renouvelables, le développement durable et la qualité architecturale en lien avec la pierre bleue.

Les échéances n'ont pas encore été fixées mais le projet devrait débuter sa concrétisation en fin d'année 2020. La Société wallonne du logement devrait par la suite rendre la main à Haute Senne Logement pour la commercialisation et/ou la location des bâtiments.

> Plus d'informations sur ce projet et l'enquête publique