Ce vendredi 3 décembre, c'est la journée mondiale de la Personne handicapée. Son objectif: sensibiliser les gens aux questions relatives à l'incapacité, assurer des droits aux personnes en situation de handicap et les intégrer dans tous les aspects de la vie sociale. Chez nous, des dispositifs existent pour leur faciliter la vie, les déplacements…Encore faut-il qu'ils soient respectés.

L'un de ces dispositifs les plus communs, ce sont les emplacements de stationnement réservés. Mais, trop souvent, ceux-ci sont occupés par des personnes tout à fait valides. C'est ce que déplorent la police et la Ville de La Louvière qui, en prélude de cette journée mondiale, ont lancé une campagne de sensibilisation intitulée "Stationnez avec respect."

" Il existe 5072 places de stationnement réglementées dans l'Entité louviéroise. Et combien d'emplacements réservés aux personnes à mobilité réduite (PMR) ? 464", rappellent les autorités. "C'est peu ... Et pourtant, trop souvent encore, les personnes porteuses d'un handicap trouvent un véhicule occupant une des places qui leur sont normalement réservées."

Depuis 2020, un peu plus de 200 sanctions administratives communales ont été rédigées pour le non-respect du stationnement PMR, une trentaine de ses infractions ayant été constatées dans l'hypercentre, indiquait la police louviéroise à nos collègues d'Antenne Centre. Si la campagne de sensibilisation doit inciter au respect de ces places de parking, elle est aussi l'occasion de rappeler leur utilité pour les PMR, qui ont besoin d'emplacements plus larges si elles doivent sortir un fauteuil roulant. Et étant à mobilité réduite, il est logique pour elles d'avoir des emplacements proches des magasins, des services, etc.

Au-delà de la prévention, la campagne sanctionne aussi: en cas d'infraction constatée par une patrouille de police, les conducteurs en défaut de carte PMR valide s'exposent à une sanction administrative communale de 146 € et à l'enlèvement de leur véhicule, qui sera facturé 150 €. A ce tarif, mieux vaut accepter de marcher quelques mètres en plus: c'est bon pour la santé et c'est gratuit!