La rentrée des classes se fera une nouvelle fois sans sac de piscine dans les écoles de Morlanwelz. Comme l'année dernière et les précédentes, les élèves n'auront pas l'occasion d'apprendre à nager ou de perfectionner leur technique. Pourtant, la commune de Morlanwelz avait enfin trouvé une solution pour cette année scolaire en collaborant avec la piscine de Chapelle-lez-Herlaimont. C'est d'ailleurs ce qui avait déjà été mis en place pour les écoles communales avant le confinement.

"Nous devions reprendre à la piscine de Chapelle, comme à la fin de l'année dernière. Mais à cause du Covid-19, le protocole d'application actuellement en place ne permettra pas aux élèves d'y aller", regrette Gerard Mattia, échevin de l'enseignement à Morlanwelz. "Seules les écoles communales, école libre et école normale sont retenues", précise Mourad Sahli, président de l'asbl Sport et Délassement de Chapelle.

La restriction de fréquentation imposée dans les piscines empêche donc les petits Morlanwelziens d'aller nager. Mais la situation pourrait évoluer dans les prochains mois si la propagation du virus venait encore à ralentir. "Si des allègements aux protocoles venaient à voir le jour, Morlanwelz serait une priorité pour nous", assure Mourad Sahli.

Pour rappel, les écoles de la Cité de l'enseignement ont très longtemps été privées de piscine à cause de la fermeture du bassin d'Anderlues avec lequel un partenariat a été conclu. La commune de Morlanwelz a donc dû rechercher des alternatives à la piscine d'Anderlues. Mais là aussi, la situation n'a pas été simple. Les plannings des piscines de Binche et de La Louvière sont par exemple déjà surchargés tandis que celle de Chapelle-lez-Herlaimont a longtemps été fermée pour des travaux de rénovation. 

Et voilà maintenant que le coronavirus s’emmêle alors que la collaboration avec Chapelle-lez-Herlaimont semblait enfin pouvoir apporter une véritable solution durable.