Centre Les travailleurs ont procédé à un nouveau vote ce mardi.

La grève atteint désormais les sept jours au sein des ateliers de la Maison Thirion, à Ressaix. Ce mardi matin, les travailleurs réunis en assemblée du personnel ont procédé à un nouveau vote. Parmi les 72 travailleurs présents, 65 ont voté en faveur d'une poursuite du mouvement de grève. Cette décision, quasiment unanime, a donc poussé les travailleurs à se croiser les bras encore durant toute la journée de ce mardi, comme c'est le cas depuis le mercredi 15 mai.

Ce jour-là, le mouvement de protestation avait débuté au sein de l'atelier. "Les conditions de travail sont exécrables", dénonce les travailleurs. "Nous devons travailler avec du matériel qui n'est pas entretenu, avec des horaires très difficiles et avec beaucoup de pression à cause de l'absentéisme. Sans parler des heures supplémentaires..."

La concertation entre syndicats et direction étant difficile, une administratrice a été désignée par le tribunal de commerce de Charleroi pour analyser les possibilités de relance de l'entreprise. "Ce mercredi après-midi, nous avons enfin pu obtenir une réunion avec elle", signale Steve Hirsoux (CGSLB). "Car pour le moment, nous sommes livrés à nous-mêmes. Nous n'avons aucune information. Tant que nous n'aurons pas de réponse à nos questions, nous ne reprendrons pas le travail."

Les 18 boulangeries Thirion, qui sont fermées depuis la semaine dernière faute d'approvisionnement, et les multiples dépôts de pain affiliés sont donc toujours dans l'attente. Aucun pain, aucune viennoiserie ni aucune pâtisserie n'est produite depuis mercredi dernier. Jeudi matin, le personnel s'était réuni pour procéder à un vote. Ce sont 77 des 78 travailleurs de l'atelier présents lors de cette assemblée du personnel qui avaient voté contre une reprise du travail. Samedi matin, un nouveau vote a confirmé la grève. Idem donc ce mardi.