Originaire de la région du Centre, le prévenu a expliqué qu'il avait monté quatre fabrications électriques pour des cultures de cannabis en Belgique dans les semaines précédentes.

Une peine de trente mois de prison ferme a été prononcée, mercredi par le tribunal correctionnel du Hainaut, contre G.B, considéré par le parquet comme le spécialiste belge des installations électriques pour les cultures de cannabis à grande échelle. A.M., qui dirigeait une culture de 472 plants à Baudour, bénéficie de la suspension probatoire du prononcé de la condamnation pour une durée de trois ans. G.B, qui a été interpellé le 26 août 2019, est passé aux aveux.

Bénéficiaire de revenus sociaux depuis dix ans, cocaïnomane depuis quinze ans, cet homme originaire de la région du Centre a expliqué qu'il avait monté quatre fabrications électriques pour des cultures de cannabis en Belgique dans les semaines précédentes mais que seule celle de Baudour n'avait pas encore été démantelée par la police.

Lors de la perquisition à Baudour, les policiers ont retrouvé 2,2 kilos de cannabis, 472 plants, quatre téléphones et 790 euros en liquide. L'oncle de A.M vivait dans cette maison et a déclaré que son neveu gérait cette plantation pour un tiers.