La chambre correctionnelle des vacations de la cour d'appel du Hainaut a condamné, mercredi, trois jeunes de la région du Centre à prester des heures de travail pour deux braquages, réformant ainsi un jugement rendu en janvier dernier par le tribunal correctionnel de Mons. Ce dernier avait acquitté deux des quatre jeunes poursuivis et avait prononcé une peine de probation autonome contre les deux hommes. Ces deux derniers écopent d'une peine de travail de 200 heures (ou deux ans de prison). Un troisième, acquitté en première instance, écope d'une peine de travail de 120 heures (ou un an de prison).

Le 17 juin 2019, un jeune homme, armé est entré dans un Delhaize à Feluy et a exigé la caisse en pointant son arme vers l'employé, frappé et menacé. Une fois son forfait commis, le malfrat est monté dans une Opel Corsa noire.

Quarante-cinq minutes plus tard, à 17h20, le même homme armé est entré dans un autre magasin à Naast. Il a usé du même mode opératoire pour exiger la caisse. Il est reparti avec une somme de 600 à 700 euros et est monté dans une Opel Corsa noire, dont le numéro de plaque a été noté par un témoin.

Le propriétaire de l'auto a été retrouvé. Il s'agissait d'un jeune homme, à peine majeur. Il était accompagné des deux autres condamnés. Les individus n'avaient pas d'antécédents judiciaires.