Ce dernier a précisé que les restes humains étaient toujours en cours d'identification. Cette découverte date d'il y a une semaine, selon la presse locale. Trois individus ont été placés sous mandat d'arrêt dans le cadre de cette affaire deux pour homicide et une troisième pour recel de cadavre.

Selon le parquet, le dossier serait a priori relatif à des faits remontant à 2014-2015. La victime présumée n'avait plus de contact avec sa famille à l'époque et sa disparition n'aurait donc pas pu être signalée. L'enquête se poursuit et des auditions sont en cours.