Centre En septembre dernier, une dame de 81 ans avait perdu la vie en traversant à un passage à niveau.

L'histoire remonte au 27 septembre dernier. Il était environ 19h30 lorsqu'un terrible accident est survenu à côté de la gare de Thieu. Une dame de 81 ans, domiciliée au Roeulx, y a été happée par un train alors qu'elle traversait au passage à niveau. La malheureuse n'a pas survécu à ses blessures et est décédée sur place.

Il s'est rapidement avéré que les circonstances de ce drame étaient accidentelles. Le député Laurent Devin (PS) a toutefois souhaité obtenir quelques éclaircissements auprès du ministre des transports François Bellot (MR). "Les faits ont été classifiés comme accident au passage à niveau et non en gare par la police des chemins de fer", débute le ministre. "La personne aurait franchi les barrières fermées afin de monter sur les quais par l'extrémité de ceux-ci et se serait faite percuter à ce moment-là."

Aucun problème de sécurité ne serait en cause. "Le passage à niveau en question respecte bien l'arrêté royal aux normes de sécurité. De plus, pour les piétons, des trottoirs sont bien présents de chaque côté du passage à niveau et une ligne blanche délimite clairement la partie où les piétons peuvent marcher."

Cet incident fait partie des quatre cas mortels de trespassing (traversée des voies à un endroit non-autorisé) en 2018. "768 cas de trespassing ont été recensés en 2018 occasionnant 4 morts et 6 blessés graves", poursuit François Bellot. "Ces chiffres sont en baisse par rapport à 2017 mais la problématique  reste néanmoins extrêmement importante pour le secteur ferroviaire bien évidemment en termes de sécurité mais aussi pour son impact en ce qui concerne la ponctualité des trains."

Le député Laurent Devin s'interroge donc sur les mesures à prendre. "La priorité d'Infrabel est de supprimer le plus grand nombre de passages à niveau", répond le ministre. "En outre, Infrabel envisage plusieurs projets pilotes à différents passages à niveau afin de tester des systèmes de prévention et de répression. Le trespassing fait aussi l'objet de très nombreuses campagnes de sensibilisation. Enfin, des contrôles de police et de Securail sont régulièrement organisés."