Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné mardi A.T. à un an de prison par défaut avec une amende de 400 euros. L'individu était poursuivi pour une scène de coups et blessures sur son ex-compagne. Le ministère public avait requis une peine de 18 mois de prison par défaut contre le prévenu. A.T. était entré de force, le 10 novembre 2020, dans l'appartement de la victime à Péronnes-lez-Binche (Hainaut). 

Cette dernière, qui a partagé la vie du prévenu durant trois ans, avait alors reçu plusieurs coups. "Il a roué de coups son ex-compagne à cause d'un appel téléphonique de son nouveau partenaire qu'elle a reçu alors que le prévenu était présent chez elle", avait précisé Me Laurent Poisson, partie civile.

Pour le ministère public, la femme avait été victime d'une violente scène de coups et blessures. "Elle présentait plusieurs blessures au visage, et même des traces de morsures. Elle a eu une incapacité de travail de 13 jours."

La substitut Pied avait requis une peine de 18 mois de prison par défaut contre A.T., déjà connu pour quatre antécédents correctionnels, dont une récente condamnation en 2019 à une peine de travail de 160 heures pour des coups et blessures volontaires.