Le projet avait été officiellement lancé en 2021, au sein de l’école Sainte-Waudru de Frameries et de l’école communale d’Hyon. Il se poursuivra dorénavant au sein de l’école communale de Boussoit et de l’école communale de Buvrinnes. Grâce au Contrat Rivière Haine, des élèves de cinquième et sixième année primaire se verront confier l’élevage de truites destinées à être relâchées, par la suite, dans un cours d’eau.

"Malgré la fermeture des écoles, notre équipe est allée installer les aquariums dans les deux classes qui auront le plaisir d’accueillir le projet Aqua’School dès la rentrée de janvier", confirme-t-on du côté du Contrat Rivière Haine. "Les élèves auront ainsi l’opportunité d’en apprendre davantage sur la vie du poisson et de son environnement." Pour ce dernier, il est important de jouer la carte de la sensibilisation auprès des plus jeunes.

En effet, dans le cadre de ce projet, il s’agit généralement d’œufs de truite fario, une espèce autrefois commune dans nos cours d’eau. Les équipes du Contrat Rivière Haine auraient pu élever ceux-ci eux-mêmes mais l’intérêt pédagogique de la démarche a pris le dessus. Sciences, géographie, français ou encore mathématiques avec des fractions et des calculs de volume d’eau, de nombreuses matières pourront être exploitées à travers ce projet.

Des explications sur le cycle de vie du poisson et ses particularités seront bien entendu fournies aux jeunes élèves. Les truites devraient quant à elles être relâchées à la mi-mars dans un cours d’eau qui présente des caractéristiques favorables au développement des animaux. Le projet prend donc cette fois place dans la région du Centre mais il est amené à être reconduit dans de nouvelles écoles, chaque année, sur l'ensemble du territoire du Contrat Rivière Haine.